jeudi 17 avril 2014

L'affaire Giboulot vue de Belgique

Chez nos amis belges, rien n'est simple. La lecture du journal Bio info laisse perplexe. Le chef de la rédaction de Néosanté, parfois favorable à la Nouvelle médecine germanique de Hamer, commet un article sur l'affaire Giboulot, TUER NEST PAS BIO. Est-il favorable au viticulteur biodynamique???? Certes, "ce valeureux bourguignon mérite assurément toute notre admiration". Certes, la procédure judiciaire en cours est un "scandale".
Mais l'Institut pour la protection de la santé naurelle, qui a initié la pétition en sa faveur  a la "manie" de "travestir la réalité" et "a tendance à ne pas tout dire ou à mentir par omission". Les agriculteurs bio pouvaient utiliser un  "insecticide naturel (....) toléré par leur cahier des charges". Notre journaliste le reconnaît, le monde de l'agriculture biologique n'est pas monolithique et M. Giboulot est de la tendance des "puristes". 
Pour connaître son avis il faudra attendre la prochiane livraison mensuelle de Bil info. En nous saurons alors ce que pense de cette affaire le rédacteur d'un journal, Néosanté, dont un numéro qui date d'il y a quelques années faisait l'éloge deHamer.

mardi 8 avril 2014

procès de l'agriculteur biodynamique Emmanuel Giboulot: verdict du Juge de première instance


video

D'après le Monde

Le tribunal a suivi les réquisitions de la procureure, Jeanne Delatronchette, qui avait requis, lors du procès le 24 février, cette peine légère alors qu'elle aurait pu pousser jusqu'à six mois d'emprisonnement et 30 000 euros. Le jugement était très attendu, tant l'affaire, largement médiatisée, a divisé militants écologistes et profession viticole.
« Je ne me sens pas du tout coupable, c'est intolérable aujourd'hui d'être obligé de se masquer, d'être dans la peur quand on assume une position », a déclaré à la presse Emmanuel Giboulot à l'issue du délibéré. Quelque 120 personnes étaient venues lui apporter leur soutien devant le tribunal.